MIGRAINE : COMMENT AGIR CONTRE LES MAUX DE TÊTE ?

Mal de tete


Si les maux de tête font partie de la vie, ils s’évertuent parfois à nous la gâcher !

L’Arbre Blanc vous conseille sur les remèdes naturels les plus efficaces pour agir, traiter et soulager les migraines.


Les maux de tête font partie de la vie, et souvent, nous n’y attachons gère d’importance. Jusqu’au jour où ils deviennent impossibles à ignorer. Qu’il soit chronique ou épisodique, le mal de tête s’avère fréquemment le fait de multiples facteurs. Et bien qu’il soit bénin dans la plupart des cas, il peut suffire à nous gâcher la vie… Alors, comment se débarrasser efficacement d’un mal de crâne qui s’installe ? Quelles sont les origines de nos maux de tête ? Quels spécialistes devons-nous contacter pour éviter la prise de médicaments systématique ? Toutes nos réponses dans cet article !

1 – Quels sont les différents maux de tête ?

calmer mal de tete

La céphalée : définition

La céphalée est le terme médical que l’on donne au mal de tête.

Le mal de tête, ou céphalée, est une manifestation douloureuse qui peut prendre bien des formes. Céphalée aigue, migraine, maux de tête chroniques, céphalée de tension… Comment les distinguer ?

  • Le mal de tête aigu a tendance à disparaître “comme il est venu”, c’est-à-dire assez rapidement.
  • La céphalée chronique connaît une évolution plus lente. Elle s’installe progressivement dans la vie de celui qui en souffre.
  • Enfin, les maux de tête peuvent s’accompagner d’autres signes : nausées, vomissements, fourmillements ou engourdissement du visage, vision altérée, fièvre, etc.

On distingue deux types de maux de tête : la céphalée primaire, la plus répandue, est liée à un dysfonctionnement du système nerveux central. Quant à la céphalée secondaire, moins fréquente, elle implique des lésions du crâne, au niveau des vaisseaux ou des méninges.

La céphalée de tension

Ce type de maux de tête intervient souvent en fin de journée chez les adultes. D’intensité modérée, c’est une douleur installée depuis longtemps, que le stress, la fatigue ou des difficultés d’ordre psychologique aggravent. L’anxiété y est souvent associée, tout comme les douleurs cervicales.

La migraine ophtalmique

Elle fait partie des migraines “avec aura”, des signes neurologiques qui annoncent la survenue d’une crise migraineuse. Ces signes peuvent revêtir différentes formes : vertiges, picotements au bout des doigts ou sur les lèves, troubles de l’équilibre, etc. La migraine ophtalmique est annoncée par des troubles visuels : la vision est perturbée par l’apparition de points lumineux, de taches de couleur, d’une perte de champ de vision, ou encore, devient floue. Les migraines avec aura, même si leurs symptômes peuvent sembler impressionnants, ne sont pas plus dangereuses que les migraines ordinaires.

L’algie vasculaire de la face

Plus rare que les autres maux de tête, l’algie vasculaire de la face peut se manifester de manière épisodique (dans 90 % des cas) ou chronique. Elle se manifeste en général d’un seul côté du visage. La douleur est intense et lancinante, et peut se concentrer autour d’un œil et de la tempe, ou au niveau de la mâchoire et des dents. Elle s’accompagne d’un larmoiement, et de l’impression d’avoir le nez bouché du côté où la douleur se présente. C’est pourquoi on peut la confondre avec une sinusite ou une autre catégorie de céphalée.

2 – Qu’est-ce qui provoque les maux de tête ?

differents maux de tete et symptomes

Les causes des maux de tête sont variées. Citons les plus fréquentes : problèmes dentaires ou ophtalmologiques, stress, hypertension artérielle, infection ORL, manque de sommeil…

La céphalée de tension est fréquemment liée au stress. Celui-ci peut également faciliter la création de nœuds neuro-musculaires. Des tensions musculaires provoquent une montée de la douleur du dos jusqu’à la tête, par l’intermédiaire des nerfs. D’autre part, une douleur dans le cou ou la mâchoire, une sinusite ou encore une fatigue visuelle peuvent également expliquer une crise paroxystique de céphalée.

Les migraines pourraient être liées à une prédisposition génétique. Toutefois, le déclenchement de la crise migraineuse est fréquemment lié à un facteur précis, que les migraineux apprennent à reconnaître. Une alimentation trop grasse ou trop sucrée, l’excès de stress ou une insomnie font partie de ces “facilitateurs” de migraine à éviter.

La prise de médicaments en excès (notamment, hélas, pour soigner un mal de tête chronique) peut également favoriser la survenue de céphalées. L’alcool et le tabac sont également des facteurs aggravants. Différentes études démontrent même que le tabagisme et l’alcoolisme peuvent s’avérer décisifs dans la survenue de l’algie vasculaire de la face. 85 % des personnes atteintes d’une forme chronique de la maladie sont également des consommateurs chroniques de tabac.

3 – Quand s’inquiéter d’un mal de tête ?

Signe Mal de tete

Si la plupart des maux de tête sont bénins, certains signes doivent immédiatement vous alerter :

  • La douleur est brutale et anormalement intense, alors que vous ne souffrez pas de céphalée ordinairement. Il faut alors consulter en urgence pour éliminer une hémorragie cérébrale, une rupture d’anévrisme vasculaire, de l’hypertension intracrânienne ou une méningite.
  • La céphalée s’accompagne d’autres douleurs s’installant progressivement. On peut alors songer à une maladie de Horton ou à un hématome cérébral formé à la suite d’un traumatisme crânien. Dans certains cas, des examens seront nécessaires pour dépister une tumeur cérébrale.

4 – Que faire pour soulager vos maux de tête ?

soulager maux de tete physiotherapie

Si la plupart des maux de tête sont bénins, certains signes doivent immédiatement vous alerter :

  • La douleur est brutale et anormalement intense, alors que vous ne souffrez pas de céphalée ordinairement. Il faut alors consulter en urgence pour éliminer une hémorragie cérébrale, une rupture d’anévrisme vasculaire, de l’hypertension intracrânienne ou une méningite.
  • La céphalée s’accompagne d’autres douleurs s’installant progressivement. On peut alors songer à une maladie de Horton ou à un hématome cérébral formé à la suite d’un traumatisme crânien. Dans certains cas, des examens seront nécessaires pour dépister une tumeur cérébrale.

5 – Quand s’inquiéter d’un mal de tête ?

maux de tete

Si la plupart des maux de tête sont bénins, certains signes doivent immédiatement vous alerter :

  • La douleur est brutale et anormalement intense, alors que vous ne souffrez pas de céphalée ordinairement. Il faut alors consulter en urgence pour éliminer une hémorragie cérébrale, une rupture d’anévrisme vasculaire, de l’hypertension intracrânienne ou une méningite.
  • La céphalée s’accompagne d’autres douleurs s’installant progressivement. On peut alors songer à une maladie de Horton ou à un hématome cérébral formé à la suite d’un traumatisme crânien. Dans certains cas, des examens seront nécessaires pour dépister une tumeur cérébrale.

6 – Que faire pour soulager vos maux de tête ?

Maux de tete suisse

Dans certains cas, le mal de tête peut remettre en cause la qualité de vie de celui qui en souffre. Contre la céphalée de tension ou la migraine, de nombreux remèdes peuvent être utilisés. Ils sont plus ou moins efficaces selon le type de douleur et le profil du patient.

Cela étant, comment faire pour soulager les maux de tête durablement, et en évitant les effets secondaires ?

61 – La réflexologie pour le traitement des maux de tête

Réflexologie pour le traitement des maux de tête

Masser les pieds pour soulager la tête, une drôle d’idée ? En réflexologie plantaire, la plante des pieds est comme une carte du corps. Certaines zones, appelées points de pression, peuvent agir comme de véritables antalgiques sur vos céphalées ou vos migraines. Le réflexologue vous aide à retrouver un équilibre en travaillant à la fois sur la tête, mais aussi la nuque, les épaules ou encore les yeux.

Autre technique employée par les thérapeutes, la réflexologie faciale et crânienne s’intéresse cette fois aux zones réflexes de la tête. Outre la détente physique et psychique qu’elle apporte, la stimulation de ces points permet notamment de soulager la migraine. Elle peut également réduire les douleurs dorsales qui peuvent contribuer à générer les maux de tête.

62 – Soulager le mal de tête grâce à la physiothérapie

Une mauvaise posture, des douleurs cervicales, un problème musculaire ou articulaire… Autant de facteurs qui peuvent expliquer la survenue de céphalées chroniques ou épisodiques. Les personnes souffrant de maux de tête ne pensent pas toujours à consulter un(e) physiothérapeute. Pourtant, ce spécialiste peut jouer un rôle essentiel dans votre affection, et notamment :

  • déterminer les origines d’un mal de tête ;
  • proposer un programme de traitement adapté à chaque patient ;
  • soulager le mal de tête sans forcément recourir aux analgésiques ;
  • prévenir la récidive des douleurs en corrigeant la posture et les alignements du corps.

63 – L’ostéopathie contre les céphalées

De nombreux maux de tête trouvent leur origine dans la colonne vertébrale, et en particulier les vertèbres cervicales. Le nerf trijumeau, qui émerge des vertèbres cervicales C2 et C3 et innerve une grande partie du visage, est fréquemment impliqué dans les céphalées, les migraines, et les algies vasculaires de la face.

Dans de nombreux cas, le fait de soulager les vertèbres C2 et C3 et les muscles qui s’y rattachent va contribuer de façon majeure à soulager le mal de tête. Ainsi, les gestes de l’ostéopathe au niveau du cou et de la tête peuvent contribuer à réduire la prise de médicaments, et venir à bout de céphalées chroniques.

7 – Quelles huiles essentielles utiliser contre le mal de crâne ?

Quelles huiles essentielles utiliser contre les maux de tête ?

Entre deux rendez-vous chez votre thérapeute, vous pouvez également compter sur le secours d’un autre remède naturel. Massage aux huiles essentielles, inhalation, prise orale, roll-on… ces essences végétales, lorsqu’elles sont judicieusement employées, vous aident à faire passer une migraine sans forcément recourir aux traitements médicamenteux courants.

huile essentielle de Menthe poivrée

1 – La Menthe poivrée, remède souverain pour les maux de tête

L’huile essentielle de Menthe poivrée est un puissant analgésique. Elle produit en effet un “coup de froid” anesthésiant. C’est donc l’huile essentielle préconisée en massage sur les tempes, le front et la nuque, diluée à une huile végétale.

Huile Essentielle de Lavande

2 – La Lavande fine pour réduire les tensions

Au mental comme au physique, l’huile essentielle de Lavande fine possède de souveraines vertus relaxantes. Elle dénoue les tensions musculaires et nerveuses et dilate les vaisseaux sanguins, réduisant ainsi l’hypertension. Toujours diluée dans une huile végétale, on l’emploie en massage des zones douloureuses.

Huile Essentielle d'Eucalyptus Citronné Bio & Haute Qualité - L'Arbre Blanc Suisse

2 – L’huile essentielle d’Eucalyptus, des vertus contre les maux de tête

Calmante, relaxante, mais aussi anti-inflammatoire et antalgique, l’huile essentielle d’Eucalyptus citronné possède de réelles vertus contre les maux de tête, surtout lorsqu’ils sont causés par un problème cervical. Elle peut être utilisée diluée dans une huile de massage.


Besoin de consulter un spécialiste rapidement ? Découvrez les professionnels qui exercent leurs talents dans les espaces de soin de l’Arbre Blanc.

Vous pouvez également commander sur notre boutique en ligne nos huiles essentielles bio et artisanales.


séance de
physiothérapie

cabinet
DE L'arbre blanc
Genève - carouge

0
Votre panier
Votre panier est videRetour à la boutique
Calcul de votre livraison