LA FORCE DU TOUCHER

La force du toucher

Se prendre dans les bras, se prendre la main, s’enlacer… Nous aimons « toucher, et être touché » parce que nous aimons parler à notre peau… et à travers elle, à notre cœur.


PARLER À LA PEAU… ET AU CŒUR

Sentir le vent sur son visage, la chaleur d’un rayon de soleil, la fraîcheur de la neige qui tombe… le toucher est le lien sensible que nous avons avec le monde.

Au chaud dans le ventre de maman, il est le premier sens que développe bébé. À travers lui, le fœtus perçoit une multitude de stimulations sensorielles – il sent et ressent sa mère.

Le toucher est, en effet, le premier sens à se développer in utero. Il est essentiel à la croissance physique, au bien-être émotionnel et aux fonctions cognitives.

Les études scientifiques menées ces dernières années montrent qu’il faut réhabiliter le toucher, un sens trop longtemps cantonné à un rôle utilitaire : perception des textures ou des températures.

De fait, il a fallu un demi-siècle avant que l’on s’aperçoive que notre peau est probablement notre premier organe social, il contient des neurones spécifiques et spécialisés.

TRANSMETTEUR DE BIEN-ÊTRE

toucher bien etre

Nous grandissons, nous vivons et nous évoluons avec et aux contacts des autres. L’homme est fondamentalement un être social. Nous avons tous l’envie, le désir et le besoin de communiquer, de partager, d’aimé et d’être aimé.

Se prendre dans les bras, se serrer la main, faire un câlin… Le toucher est le sens de l’émotion par excellence. Quel que soit le pays, l’endroit ou la personne, c’est un langage universel.

Chaleur, froideur, douceur, rugosité… le toucher est indispensable pour découvrir, comprendre et appréhender le monde. Que l’on touche ou que l’on soit touché, la peau est un transmetteur d’information.

Trop chaud, trop froid, piquant, doux, tendre, réconfortant… La peau nous informe, nous alerte et nous prévient. Elle est notre modérateur.

Avec plus de 800 000 milles capteurs, la peau contient des neurones spécialisés dans la transmission du bien-être. Du simple effleurement à la caresse passionnée, elle procure des petits et de très grand bonheur.


« L’homme est un être sociable ; la nature l’a fait pour vivre avec ses semblables »

Aristote

LE TOUCHER, INDISPENSABLE AU DÉVELOPPEMENT DE L’ENFANT

Nourrisson Bébé Thérapie

Un toucher amical, bienveillant et affectueux stimule la production « l’hormone du bonheur » (ocytocine). Celle-ci favorise les liens sociaux et aide à construire de la confiance à tous les âges, du nouveaux nés jusqu’à l’âge adulte.

Entre la découverte de son environnement, les gros câlins et le peau à peau, le toucher est, en effet, essentiel pour le bien-être, la croissance et le développement de votre bébé.

Dès la naissance, le toucher bienveillant permet à l’enfant de se développer dans un environnement sécurisant, réconfortant et épanouissant. Il apporte de nombreux bienfaits :

  • Physiologique : amélioration du sommeil, prise de poids…
  • Psychoaffectif : lien d’attachement à la mère, gestion des émotions, prise de conscience de son schéma corporel…
  • Social : confiance en soi, capacité d’adaptabilité…

LA PEAU : 2 500 RÉCEPTEURS PAR CM² 

la force du toucher

Que ce soit sentir la chaleur d’un bon feu, la fraicheur d’un vent froid, la douceur du velours ou la rugosité du béton, notre peau est l’organe du sensible par excellence.

Avec plus de 2 500 récepteurs sensoriels par centimètre carré, la peau réceptionne, répond et nous informe de nombreux stimuli : le toucher, le contact, les variations de température, la douleur…


« Le toucher contient des neurones spécialisés dans la transmission du bien-être. »


DU SOLEIL
EN BOUTEILLE

HUILE ESSENTIELLE
DE LAVANDE

Bio & Haute Qualité

Recevez l’actu des bonnes nouvelles et du bien-être !

Des infos pour ralentir, se relaxer et prendre soin de soi

0
Votre panier
Votre panier est videRetour à la boutique
Calcul de votre livraison