Entorse Cheville : Comment Réagir ? Que Faire ?

entorse cheville

En Suisse, 4% des motifs de consultation des services d’urgence sont dus à des entorses de chevilles.


Que vous ayez trébuché en courant, glissé sur un sol mouillé ou loupé une marche dans l’escalier, vous avez sûrement entendu un petit « crack » au niveau de votre pied. Abasourdi et immobile, vous ressentez petit à petit une douleur dans votre cheville… Vous vous êtes fait une entorse à la cheville.

Il s’agit d’un traumatisme très fréquent. En effet, en Suisse, 4% des motifs de consultation des services d’urgence sont dus à des entorses de chevilles (Revmed). Reliant le pied à la jambe, cette articulation aide à supporter tout votre poids. La cheville est donc plus encline à l’entorse que les autres articulations du corps.

Bien que fréquente, cette blessure ne doit pas être prise à la légère. Elle engendre des lésions des ligaments latéraux et, mal soignée, peut amener à une instabilité et des foulures continues. Que vous soyez jeunes, sportifs ou autres, l’entorse de la cheville touche tout le monde. Pouvant aller jusqu’à des mois de réhabilitation, éviter cette blessure est essentiel.

Chez l’Arbre Blanc, Katya Vicente, physiothérapeute, et Martin Bocquet, ostéopathe, sont présents pour vous accompagner et vous aider à vous remettre sur pied.

ARTICULATIONS, TENDONS, LIGAMENTS

Afin de mieux visualiser et comprendre ce qu’est une entorse de la cheville, voici quelques définitions et images.

Une articulation ou jointure est une zone de réunion entre des os ou des cartilages. Elles peuvent être plus ou moins mobiles.

Un tendon est composé de faisceaux ou de bandes de fibre qui relient les muscles aux os. Pour permettre le mouvement de l’articulation c’est le tendon qui transfère la force du muscle à l’os. 

Un ligament est une bande de tissu conjonctif qui sert à relier deux os entre eux au sein de la même articulation pour maintenir sa stabilité. 

Par ailleurs, il existe 3 groupes de ligaments dans la cheville :

  • Le ligament latéral externe (ou collatéral latéral) ;
  • Le ligament latéral interne (ou collatéral médial) ;
  • Ligaments tibiofibulaires (l’antérieur et le postérieur).

QU’EST-CE QU’UNE ENTORSE ?

tendinites

L’entorse est un étirement d’un ou plusieurs ligaments. Lorsque ces ligaments sont affaiblis et endommagés, c’est à ce moment-là que l’on utilise le terme précis d’entorse. Dans le cas d’une entorse de cheville, il s’agit bien entendu d’un étirement des ligaments au niveau de la cheville.

Dans la majorité des cas, l’entorse de cheville touche les ligaments latéraux, souvent dû à un faux mouvement. La gravité de la blessure varie d’un simple étirement, à une déchirure ligamentaire, jusqu’à une rupture partielle ou complète des faisceaux du ligament. Avec un stade de gravité élevé, la rupture complète peut s’accompagner d’une fracture.

Selon le stade de gravité, différents traitements seront opérés. En ce qui concerne l’étirement ligamentaire, on utilise principalement des mesures anti-inflammatoires et une contention simple de l’articulation. Pour la rupture, une contention plus rigide tel qu’un plâtre est recommandé.

CAUSES ET FACTEURS ET CAUSES D’UNE ENTORSE DE CHEVILLES

exercice apres entorse cheville

Une entorse de la cheville est généralement le résultat d’une forte sollicitation de l’articulation, comme une torsion brutale de votre cheville ou une trop grande flexion/extorsion de l’articulation de votre pied. Douleur, gonflement ou difficulté à bouger… L’entorse de cheville provoque de nombreuses sensations inconfortables.

Une entorse de cheville peut subvenir suite à de multiples causes telles que :

  • Un faux pas
  • Une chute
  • Un coup reçu sur la cheville
  • Une forte tension de l’articulation
  • Une cheville fragile
  • Un accident lors d’une pratique sportive
  • Une mauvaise condition physique
  • Des efforts réguliers pour la cheville
  • Des lésions supplémentaires mal traitées
  • Un mauvais traitement des blessures précédentes

D’autres facteurs de la vie quotidienne peuvent favoriser l’apparition d’une entorse de cheville, par exemple :

  • Pratiquer une activité sportive
  • Marcher sur un terrain ou une surface en mauvais état
  • Porter des chaussures instables, inconfortables, usés ou non adaptés à votre activité
  • Avoir une statique anormale du pied
  • Avoir des troubles de la coordination des mouvements

SYMPTÔMES

Douleur, enflure, hématome, chaleur et boiterie sont, le plus souvent, les premiers signes d’une entorse de cheville. Selon l’accident et la gravité de la blessure, ces symptômes seront différents et plus ou moins modérés.

  • Lors d’une petite entorse, les douleurs et gonflements de la cheville sont généralement modérés. L’articulation de la cheville conserve sa mobilité.
  • Lors d’une entorse moyenne, la douleur est plus intense. Gonflé et tordu anormalement, un hématome apparait sur la cheville. Il vous est aussi difficile de vous appuyer sur votre pied, car il ne fonctionne plus correctement.
  • Lors d’une entorse grave, la douleur est forte et immédiate. Vous vous retrouvez avec une cheville gonflée, un hématome, une perte temporaire de votre mobilité et une forte douleur lors de pression.

QUE FAIRE & COMMENT SOIGNER UNE ENTORSE ?

entorse cheville duree

En cas d’accident et dès l’arrivée des premiers symptômes, il vous est recommandé de consulter un médecin ou un autre spécialiste le plus rapidement possible. Ces-derniers pourront évaluer votre blessure et déterminer la gravité de l’entorse.

En clinique ou en imagerie, l’examen sert à faire le point sur les circonstances de votre accident et sur vos douleurs. L’examen clinique est d’ordinaire suffisant pour diagnostiquer un traitement de soin pour les entorses bénignes de la cheville. En imagerie, une radiographie peut être établie lors d’une suspicion de fracture et une IRM peut se faire si une rupture du ligament est suspectée.

Suite au retour des examens, le spécialiste effectuera son diagnostic. Il vous recommandera alors différents traitements et solutions pour traiter efficacement votre cheville. La plupart du temps, un traitement fonctionnel vous est prescrit après une entorse de cheville.

Ce traitement consiste à protéger votre cheville en l’immobilisant. À l’aide de bandes de contention ou d’une attelle souple, votre cheville sera partiellement immobilisée pendant environ 6 semaines, pour permettre à vos ligaments de guérir dans une bonne position. Pour davantage d’efficacité, un traitement anti-inflammatoire, peut aussi s’appliquer pour traiter les douleurs.

Après ces 6 premières semaines, des séances de physiothérapie vous sont prescrites pour rééduquer votre cheville. Ses séances permettront à votre cheville de retrouver sa fonction, sa force et sa stabilité, tout en reprenant confiance en elle pour bien reprendre vos activités professionnelles ou sportives.

Chez l’Arbre Blanc, effectuez vos séances de physiothérapie avec Katya Vicente. Dans le cas où vous souffrez de douleurs récidivantes après une entorse, un traitement chirurgical peut vous être recommandé. En cas de complication chronique, ce traitement visera surtout à pallier une inflammation permanente, la nécessité permanent d’une contention et une impossibilité de reprises de vos activités physiques.

LES BONS GESTES À PRENDRE

Suite à une blessure, pour diminuer l’inflammation, le gonflement et les douleurs de votre cheville, effectuez le protocole GRECC (glaçage, repos, élévation, compression et contention) :

  • Glaçage : À travers un linge, appliquer de la glace sur votre cheville pour contrôler l’inflammation.
  • Repos : Laissez votre cheville se reposer et évitez toute activité sollicitant votre cheville. Lors des premiers jours qui suivent l’accident, un repos complet de votre cheville est nécessaire.
  • Élévation : Surélevez votre pied, au-dessus du niveau du cœur. Cela favorise un retour veineux et permet de diminuer l’enflure.
  • Compression : Mettez un bandage élastique modéré autour de votre cheville, pour limiter l’enflure et les mouvements de votre cheville, sans pour autant couper la circulation du sang.
  • Contention :  Portez une orthèse pour stabiliser votre cheville. Utilisez une chevillère, une attelle ou tout autre dispositif selon la gravité de votre blessure.

Après le 3ème jour, pour éviter une impossibilité totale de mouvement suite à l’immobilisation partielle de votre pied, de légers mouvements actifs peuvent vous être conseillés par un professionnel. De haut en bas, de gauche à droite ou inversement, ces petits mouvements sont à effectuer si la douleur n’est pas trop intense. Enfin, en accord avec votre thérapeute, vous pourrez effectuer des exercices de renforcement pour éviter le risque de récidive.

PRÉVENTIONS

Pour éviter une entorse de cheville, il vous faut préserver les ligaments du pied. Pour cela, vous pouvez suivre certaines précautions dans votre vie de tous les jours comme :

  • Avoir une alimentation équilibrée
  • Pratiquer une activité sportive régulière sans qu’elle soit trop intense
  • Éviter de forcer sur votre cheville
  • Reposez-vous après un effort physique
  • Échauffez-vous bien avant toute activité physique
  • Utiliser de bonnes chaussures quotidiennement
  • Bien soigner vos blessures précédentes
  • Portez une chevillère si besoin

Ces précautions permettent aussi une guérison plus rapide en cas de blessure déjà apparente. Elles réduisent le risque d’entorses répétées pouvant amener à une pathologie chronique.

IL ÉTAIT UNE FOIS LA PHYSIOTHÉRAPIE

Découvrez en vidéo la définition, l’histoire, les bienfaits et toutes les facettes de la physiothérapie.


« Avec plus de 50 000 cas par an en Suisse, l’entorse de la cheville est la plus fréquente des pathologies musculo-articulaire. »


FOIRE AUX QUESTIONS

Puis-je marcher avec une entorse de cheville ?

Oui, vous pouvez marcher dès le lendemain de l’entorse, ou au bout de quelques jours, si la douleur n’est pas trop intense et si vous pouvez poser le pied par terre. Il vous est conseillé de marcher le plus tôt possible dans le cas d’une entorse bénigne, car une cheville trop longtemps immobile entraîne une mauvaise circulation du sang.

Quelle est la différence entre une entorse et une foulure ?

Il n’y a aucune différence entre une entorse et une foulure. Le mot « foulure » est le terme le plus commun chez les patients, tandis que le terme « entorse » est plus scientifique et médical. On peut parler de foulure lors d’un stade plus léger d’une entorse.

Comment soigner rapidement une entorse de cheville ?

Il n’existe pas de remède miracle pour soigner rapidement une entorse. En revanche dès les premières 24h après votre blessure, vous pouvez effectuer le protocole GRECC (glaçage, repos, élévation, compression et contention) pour soigner au plus tôt votre cheville.
Appliquer une poche de glace pour diminuer le gonflement, reposer votre cheville, surélever votre pied, compressez votre pied à l’aide d’un bandage pour limiter l’enflure et stabiliser votre cheville à l’aide d’orthèse pour limiter les mouvements.

Comment soigner une entorse de la cheville, remède de Grand-mère ?

Appliquez un cataplasme d’argile verte pour dégonfler votre cheville grâce à ses propriétés anti-inflammatoires. Utilisez aussi l’huile essentielle d’immortelle, aussi appelé hélychrise italienne, pour ses propriétés anti-inflammatoires permettant de diminuer le gonflement.

Comment savoir si on a une entorse ?

Pour savoir si vous avez une entorse, demandez-vous si vous ressentez un ou plusieurs de ces symptômes suivants :
·      Douleur à l’articulation
·      Mouvement limité
·      Gonflement de l’articulation
·      Présence d’ecchymose (bleu)
·      Sensation de craquement ou de déchirure
Si c’est le cas, vous avez sûrement une entorse.

Comment de temps dure une entorse ?

En général, la durée d’une entorse dépend du stade de gravité de l’entorse.
Le temps de récupération est d’environ une à trois semaines pour une entorse bénigne, de trois à six semaines pour une entorse moyenne et de quelques mois pour une entorse grave.

Quand aller aux urgences pour une entorse de cheville ?

Une entorse de cheville bénigne ou moyenne ne nécessite pas une intervention en urgence.
En revanche, pour une entorse grave avec des douleurs intenses et des lésions graves, il vous est nécessaire de consulter en urgence.

Qui consulter en cas d’entorse de la cheville ?

Pour soigner une entorse de cheville, des séances de physiothérapie peuvent vous êtes prescrites pour remuscler, stabiliser et retravailler votre pied.
En parallèle, effectuer une séance d’ostéopathie vous permet un rétablissement plus rapide.   

Comment ne pas aggraver une entorse ?

Pour ne pas aggraver votre entorse, arrêtez toute activité en cours et ne forcez pas sur votre cheville. Reposez votre cheville, surélevez-là et posez une poche de glace dessus si vous le pouvez.

Comment marcher après une entorse grave ?

Pendant votre phase de récupération, reprenez progressivement la marche en fonction de vos douleurs. D’abord avec une attelle puis sans attelle, mobiliser votre pied par des flexions, extensions et rotations si la douleur vous le permet.
Privilégiez une marche lente, centré sur le mouvement de votre cheville. Déroulez bien le pied et pliez bien les genoux.

Quelle crème pour soigner une entorse ?

Pour aider aux soins de votre entorse, vous pouvez appliquer un gel ou une crème anti-inflammatoire sur votre cheville le matin et le soir, les semaines qui suivent votre accident.

Quel médicament prendre pour soulager une entorse ?

Pour soulager votre entorse, vous pouvez prendre des médicaments anti-inflammatoires tels que l’ibuprofène en complément de la glace et de la compression. Vous pouvez aussi prendre des antalgiques comme le paracétamol, ainsi que des médicaments analgésiques de type acétaminophène.

Quand plâtrer une entorse cheville ?

Bien qu’il s’agisse d’une pratique assez rare, vous pourrez avoir recours à un plâtre en cas d’entorse très sévère. Le plus souvent, lorsque les ligaments qui soutiennent l’articulation sont déchirés.

Quelle chaussure mettre quand on a une entorse ?

Pour marcher avec une entorse, il vous est conseillé de porter des chaussures montantes et ajustées à votre cheville. Privilégiez des chaussures rigides qui maintiendront votre cheville, limiteront ses mouvements et réduiront les douleurs lors de votre déplacement. 

séance de
physiothérapie

cabinet
DE L'arbre blanc
Genève - carouge

Recevez l’actu des bonnes nouvelles et du bien-être !

Des infos pour ralentir, se relaxer et prendre soin de soi

0
Votre panier
Votre panier est videRetour à la boutique
Calcul de votre livraison