0 CHF 0.00
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

10 ÉTAPES CLÉS POUR OUVRIR VOTRE CABINET DE THÉRAPEUTE

comment ouvrir son cabinet de therapie en suisse


Vous êtes physiothérapeute, ergothérapeute, spécialiste en réflexologie… Vous avez passé votre carrière en tant que salarié d’un cabinet, ou bien vous venez d’acquérir votre diplôme de physiothérapie. La prochaine étape pour vous ? Ouvrir un cabinet de thérapeute et fonder votre propre patientèle, pour enfin pratiquer de manière indépendante !


Ouvrir un cabinet libéral représente une étape importante de votre parcours. C’est aussi un passage délicat durant lequel votre vocation sera mise à rude épreuve ! Vous devrez en effet non seulement réfléchir aux aspects légaux et financiers de votre pratique, mais aussi à ses paramètres commerciaux et logistiques. Sans parler de la gestion des patients et des rendez-vous, l’équipement de votre cabinet, la facturation de vos actes de soin

Vous commencez à avoir des sueurs froides ? C’est pour vous accompagner dans cette nouvelle aventure que nous avons décidé de publier ce dossier complet. Nous vous proposons de découvrir les 10 étapes essentielles de l’ouverture de votre cabinet de thérapeute.

Car oui, tout devient plus simple quand on envisage son projet un pas après l’autre !

1 – Comment définir votre budget et vos coûts de thérapeute indépendant ?

budget et couts therapeute independant

Ouvrir un cabinet de thérapeute passe par un première étape d’analyse financière. Etablir un business plan solide constitue en effet une étape incontournable. C’est lui qui vous permettra notamment d’obtenir un prêt de la banque !

Ce business plan repose en premier lieu sur la définition de vos dépenses en tant que thérapeute, à savoir les coûts pour :

  • acheter votre local professionnel ;
  • équiper votre salle d’attente ;
  • investir dans votre matériel médical ;
  • réaliser d’éventuels travaux (mise aux normes, rafraîchissement, etc.) ;
  • acquérir une patientèle (si vous choisissez de la racheter à un confrère ou une consœur) ;
  • prévoir le versement des salaires de votre équipe ou de votre secrétaire médical(e) ;
  • financer vos assurances.

Vous devrez placer ses coûts face à vos moyens d’investissement : fonds propres, emprunts bancaires, participations extérieures, etc.

Votre business plan devra inclure :

  1. La présentation de votre projet, de votre marché et de la stratégie que vous adoptez.
  2. Votre présentation en tant que porteur de projet, mais aussi celle de votre équipe, et de la structure qui accueillera votre activité de thérapeute.
  3. Vos prévisions financières : compte de résultat prévisionnel, budget prévisionnel de trésorerie mensuel, bilan prévisionnel, etc.

La création de ces tableaux, ainsi que leurs commentaires détaillés, peuvent être réalisés avec le soutien d’un expert-comptable.

Vous etes therapeuthe

2 – Comment choisir et trouver vos locaux pour votre cabinet de physiothérapie ?

comment-trouver-des-locaux-pour-votre-cabinet-de-therapeuthe

Si vous exercez en tant que physiothérapeute ou dans un autre domaine paramédical, vous bénéficierez d’un rayonnement plutôt local. Votre patientèle se situera en général dans un rayon de 10 à 15 kilomètres autour de votre cabinet. Dans certaines situations, vous pourrez être amené à réaliser certaines consultations à distance, en visioconférence. Toutefois, dans la grande majorité des cas, c’est d’un cabinet en dur dont vous aurez besoin !

Pour trouver votre futur cabinet de thérapie, vous devrez sélectionner les différents quartiers dans lesquels vous envisagez d’installer votre activité, et vous poser quelques questions-clé à leur sujet :

  • Y a-t-il d’autres thérapeutes (ergothérapeutes, ostéopathes, réflexologues, etc.) exerçant dans le secteur ?
  • Quels sont les besoins des habitants en matière de physiothérapie ?
  • S’agit-il d’une population vieillissante ? Plutôt jeune ? Rurale ou urbaine ?
  • Ces quartiers disposent-ils d’une population suffisante pour vous assurer une bonne patientèle ?

Ces questions vous permettront de définir le potentiel de chaque quartier. Inutile de vous installer là où les besoins sont déjà largement pourvus ! En revanche, votre installation peut venir compléter l’offre des praticiens existants.

Vous avez choisi le quartier idéal ? Différentes solutions s’offrent à vous pour repérer votre futur cabinet de physiothérapeute :

  • Vous renseigner auprès des praticiens que vous connaissez et qui pourraient entendre parler d’une opportunité.
  • Installer votre cabinet au sein d’un cabinet médical
  • Louer une salle à l’heure auprès d’un cabinet pour débuter votre pratique, le temps de vous constituer une clientèle plus régulière.
  • Vous installer dans un cabinet en tant que locataire les jours où le propriétaire n’exerce pas, et lui rétrocéder une partie de vos recettes.
  • Reprendre le local d’un praticien qui s’apprête à partir en retraite.

Dans certaines communes victimes de désertification médicale, on recherche activement des praticiens tels que les physiothérapeutes, psychologues, médecins ou infirmiers libéraux. Ces communes de cantons suisses peuvent proposer des conditions d’installation privilégiées.

3 – Quelles sont les démarches juridiques ? Quelles conditions remplir pour exercer ?

deemarches-juridiques-theerapeuthes

Que vous exerciez à Lausanne, à Genève ou à Zurich, certaines démarches sont obligatoires pour pratiquer en tant que physiothérapeute.

Depuis 2017, la loi sur les professions de la santé (LPSsan) et la loi sur l’assurance maladie (LAMal) définissent les conditions d’exercice d’une activité sous responsabilité professionnelle propre.

Quel que soit le canton où vous désirez exercer, vous devez demander une autorisation de pratiquer auprès de la Direction de santé compétente. Cette autorisation vous permet de réclamer un numéro RCC, ou numéro de décompte, auprès de la SASIS SA. C’est avec ce numéro que vous pourrez communiquer avec les organismes d’assurance (caisses-maladie, assurances-accidents, etc.) et réaliser vos décomptes.

La confirmation de votre statut d’indépendant, nécessaire pour exercer le métier de physiothérapeute en tant qu’indépendant, sera confirmé par l’AVS de votre canton. Sachez que dès que vous aurez votre numéro RCC, votre statut deviendra celui d’un indépendant aux yeux des organismes d’assurances.

Dans le canton de Genève

La profession de physiothérapeute est gérée par le registre national des professionnels de la santé (Nareg). En tant que professionnel enregistré, vous détenez un numéro GLN (Global Location Number), à retrouver dans votre registre. Ce numéro GLN vous sera demandé au moment de compléter votre formulaire online.

À Lausanne et dans le canton de Vaud

Votre diplôme doit être inscrit au registre Nareg. Vous pouvez télécharger et remplir le formulaire téléchargeable sur le site officiel de l’Etat de Vaud. Ce document accompagné de toutes les pièces nécessaires sera retourné par courrier ou au guichet, à l’office du médecin cantonal situé à Lausanne.

Souscrire à une assurance professionnelle

Quel que soit votre canton d’exercice, votre activité d’indépendant vous oblige à souscrire une assurance professionnelle. De nombreux organismes proposent d’assurer les praticiens exerçant dans les médecines douces ou alternatives. Pour faire votre choix, réalisez un comparatif en ligne, non seulement en fonction du prix, mais aussi des prestations offertes. La spécialisation de l’organisme dans votre pratique thérapeutique peut s’avérer un avantage non négligeable.

4 – Comment aménager et décorer votre cabinet ?

decoration-cabinet-therapeuthe-suisse

Aménager un cabinet de kiné est plus complexe qu’il n’y paraît, et peut parfois nécessiter l’intervention d’un cabinet d’architecte ou d’un spécialiste de la décoration d’intérieur. Votre lieu d’exercice doit en effet réunir trois qualités principales :

  • Il doit être fonctionnel et ergonomique pour vous permettre d’exercer avec un maximum de sérénité et éviter de perdre du temps au moment de la réalisation des soins.
  • C’est obligatoirement un espace sécurisé, répondant à toutes les normes en vigueur, notamment en termes de sécurité, d’hygiène et d’accès aux personnes à mobilité réduite.
  • Enfin, votre cabinet de physiothérapeute doit aussi être un lieu d’accueil, de convivialité et de bien-être pour vos patients.

Vous devrez donc étudier l’aménagement et la décoration de la zone d’accueil, de la salle d’attente et de la salle de soins en fonction de ces trois critères fondamentaux. Nous vous conseillons notamment d’adopter une ambiance à la fois reposante et neutre, en privilégiant les teintes pastel et naturels, ainsi que les éclairages tamisés. Vous pouvez apporter d’autres éléments de décoration propices à l’instauration d’un environnement zen avec des plantes vertes, une fontaine ou encore quelques citations inspirantes affichées au mur… Vous pouvez aussi trouver d’excellentes idées en parcourant les pages Pinterest sur l’aménagement de cabinets de kinésithérapie.

5 – Quel matériel acheter en tant que thérapeute ? À quel prix et pour quelle qualité ?

La liste des équipements pour les thérapeutes peut évoluer, aussi bien avec vos pratiques qu’avec les progrès de la médecine. En vous installant aujourd’hui dans votre cabinet, vous aurez sans doute besoin de ce matériel :

  • une table de massage ;
  • une housse de protection pour votre table ;
  • un marteau à réflexes ;
  • un tensiomètre ;
  • des draps d’examen ;
  • des coussins de massage ;
  • un bureau et des chaises ;
  • un ordinateur pour gérer votre patientèle ;
  • une imprimante pour les factures de vos consultations.

Les fournitures suivantes sont tout aussi indispensables :

  • des huiles essentielles ;
  • des huiles et/ou crèmes de massage ;
  • de petites fournitures telles que des classeurs, stylos… ;
  • du gel hydroalcoolique ;
  • des masques de type II, etc.

Comment équiper votre cabinet de physiothérapie ?

Il s’agit du type de mobilier que l’on peut trouver dans n’importe quel cabinet de thérapeute. Dans la salle de soins, mais aussi dans la salle d’attente et la zone d’accueil, ce sont les bureaux, meubles de rangement, tables basses, chaises et fauteuils.

Les meubles de votre cabinet

Il s’agit du type de mobilier que l’on peut trouver dans n’importe quel cabinet de thérapeute. Dans la salle de soins, mais aussi dans la salle d’attente et la zone d’accueil, ce sont les bureaux, meubles de rangement, tables basses, chaises et fauteuils.

Votre table de massage

C’est l’élément central de votre cabinet de physiothérapeute. On trouve deux grandes catégories de table de massage : électrique ou fixe.

Différents critères peuvent orienter votre choix : votre spécialisation, votre budget, les spécificités de votre future patientèle ainsi que les pathologies précises que vous aurez le plus souvent à traiter.

Les machines de musculation

equipement musculation physiotherapie

De nombreux patients doivent passer par une phase de rééducation qui implique la re-musculation. En tant que physiothérapeute, il est donc indispensable d’investir dans les équipements de musculation qui répondent aux besoins de vos patients : pédalier, gymball, rouleau bien-être, et le cas échéant, tapis de course ou espalier. Souvent, l’achat d’un électrostimulateur est indispensable pour traiter les contractures et autres douleurs musculaires.

Les équipements dédiés à l’équilibre et la proprioception

Le travail de la proprioception et de l’équilibre nécessite d’acquérir une multitude de petits matériels tels que des matelas de différentes épaisseurs, une balance board, des waffs de différentes dimensions, un coussin à air, une planche d’oscillation, ainsi que des accessoires pour la proprioception des pieds.

Les petits accessoires du quotidien

La journée d’un physiothérapeute est également remplie de ses interventions nécessitant du petit matériel. Un goniomètre pour mesurer l’amplitude articulaire de vos patients, un extenseur pour le travail des doigts, une poche de gel réutilisable, une bande de kinésiologie… Autant de petits accessoires dont vous ne pourrez vous passer au quotidien !

Les autres équipements et accessoires du physiothérapeute

Un cabinet de physiothérapeute recèle aussi de produits d’entretien, de gants, de masques, de gel hydroalcoolique, de lingettes désinfectantes et détergentes… Des produits et des consommables dont vous devez surveiller le stock, quitte à les acheter en gros pour éviter la pénurie !

Chez l’Arbre Blanc, nous accompagnons les professionnels de la physiothérapie qui désirent lancer leur activité en tant qu’indépendants. Nous mettons à votre disposition des outils et supports variés pour votre installation, la gestion de votre activité et votre communication. Nous vous faisons aussi bénéficier de prix réduits sur votre matériel en vous mettant en contact avec notre réseau de partenaires !

6 – Comment gérer votre agenda, vos rendez-vous et votre patientèle ?

gerer-agenda-rendez-vous-patientele

Programmer les rendez-vous, gérer les annulations et les urgences, réaliser toutes les opérations de facturation, réunir toutes les informations nécessaires à la bonne marche du cabinet… Mission impossible pour un physiothérapeute indépendant ?

Avec ou sans secrétaire médical(e), vous pouvez bénéficier d’un soutien de poids dans la gestion des différents aspects de votre pratique. Le logiciel de gestion patient vous permet en effet de faciliter et automatiser la plupart de ces opérations habituellement si chronophages.

7 – Quel logiciel ou système choisir ?

Pour choisir le meilleur logiciel médical, nous vous conseillons tout d’abord de vous interroger sur vos besoins, et de les comparer avec les fonctionnalités proposées par ces softwares. N’oubliez pas également que votre outil informatique doit être à la fois ergonomique, sécurisé et adapté à votre budget.

Un logiciel médical peut vous permettre de gérer de nombreux aspects de votre pratique :

  • gestion des consultation et historique des patients ;
  • télétransmissions aux organismes de santé ;
  • suivi et mise à jour des fiches patients ;
  • rédaction de courriers et d’ordonnances ;
  • enregistrement de résultats d’examens ;
  • préparation de certains documents à transmettre à l’administration, etc.

Attention, un système de gestion médicale vous engage en général sur plusieurs années de pratique. Vous devez donc prendre le temps d’examiner toutes les options qui s’offrent à vous.

8 – Quels outils pour suivre et gérer votre facturation ?

gestion facturation patient

Différentes possibilités s’offrent à vous pour gérer vos factures et établir votre comptabilité avec un logiciel :

  • Vous pouvez opter pour un logiciel de facturation et/ou de comptabilité, en sélectionnant les fonctionnalités dont vous avez réellement besoin, en fonction de votre statut juridique et de vos obligations comptables.
  • Vous pouvez également opter pour un outil de gestion tout-en-un, spécialisé dans votre domaine paramédical. De nombreux logiciels existent, qui vous permettent à la fois d’assurer le suivi de vos patients, effectuer vos télétransmissions et facturer vos actes de soin.

9 – Comment trouver des clients et augmenter sa patientèle ?

trouver-des-clients-et-augmenter-sa-patientele-

Promouvoir son activité et ses compétences en tant que professionnel fait partie des épreuves que de nombreux travailleurs libéraux redoutent. Pour un physiothérapeute qui souhaite se dédier à la santé et au bien-être de sa patientèle, apprendre à “se vendre” peut sembler totalement paradoxal !

Pourtant, nul besoin d’adopter des méthodes agressives pour agrandir votre fichier client. Votre objectif ? Transmettre votre passion, votre savoir-faire, et toucher des gens qui ont réellement besoin de vos services, dans votre zone géographique. Il ne reste plus qu’à adapter votre stratégie aux outils de communication dont vous disposez !

Devenez acteur du développement de votre cabinet

Activez votre réseau

activez votre reseau

Utiliser votre réseau pour faire parler de votre activité de physiothérapeute comporte de nombreux avantages :

  • C’est un moyen efficace de persuasion : vos patients potentiels se laisseront plus aisément convaincre par les conseils de leurs proches ou le bouche-à-oreille.
  • Il est moins chronophage et plus adapté à votre métier que les techniques de vente traditionnelles : en tant que praticien, la prospection de nouveaux patients par les voies habituelles (téléphone, courrier publicitaire…) est non seulement fastidieuse, mais également douteuse !

Faire parler de vous en activant votre réseau s’avère donc plus économique et beaucoup plus rentable. À condition de pouvoir vous appuyer sur un réseau solide et actif, constitué de :

  • vos proches, vos amis, votre famille, vos confrères, vos connaissances, qui peuvent agris directement sur votre future patientèle en conseillant vos services ;
  • d’autres personnes qui vous sont proches, mais n’influent pas directement sur vos clients potentiels ;
  • des personnes beaucoup moins proches, enfin, mais qui disposent d’une influence beaucoup plus importante. Vos patients potentiels sont en effet leurs clients, leurs patients (dans d’autres spécialités), leurs collègues, etc.

Ce qui implique pour vous une règle importante : ne pas travailler de façon isolée et aller à la rencontre des autres. En tant que physiothérapeute, vous faites partie prenante du tissu économique, médical et même social de votre commune d’exercice. Adoptez une démarche active pour agrandir vos réseaux, qu’ils soient personnels ou professionnels !

Créez le pitch de votre activité

Le pitch correspond au petit discours d’accroche qui vous permettra d’attirer la curiosité et l’intérêt de vos futurs patients potentiels. Il remplit plusieurs objectifs :

  • Préciser ce que vous faites : votre domaine de spécialité, les pathologies que vous traitez plus particulièrement.
  • Annoncer votre patientèle-cible : en tant que physiothérapeute, quels sont les patients que vous accueillez plus particulièrement ?
  • Expliquer votre démarche : quelles sont vos méthodes, vos techniques, votre vision du travail de thérapeute ?

Un bon pitch doit être court et percutant. Préparez-le de manière à ce qu’il soit le plus clair possible, et qu’il démontre immédiatement en quoi vous vous distinguez des autres. N’hésitez pas à dévoiler un peu de votre histoire, et ce qui fait de vous un passionné du soin de physiothérapie !

Déployez votre stratégie de vente

Même pour un cabinet de physiothérapie, il est important de réfléchir en amont aux actions que vous souhaitez mener pour augmenter vos ventes et attirer de nouveaux patients.

Vous devez en premier lieu définir un objectif. Essayez de le préciser au maximum, par exemple, gagner 20 nouveaux patients durant le mois, ou encore faire connaître votre nouvelle spécialisation. Il peut s’agir d’un objectif chiffré, dont les résultats seront plus faciles à analyser.

Cet objectif déterminé et précisé, vous devez faire en sorte d’entrer en contact avec vos clients idéals. Ces derniers peuvent se trouver sur les réseaux sociaux, dans d’autres cabinets médicaux (chez le médecin généraliste, par exemple), ou bien dans les stades et les gymnases, si vous visez une patientèle sportive.

Vous savez où trouver les patients de vos rêves ? Il vous faut à présent tracer le chemin qui leur permettra d’arriver jusqu’à votre cabinet. Ce chemin peut être virtuel : un patient commence à vous suivre sur les réseaux sociaux, puis il découvre votre site et vous contacte par téléphone pour prendre rendez-vous. Ou bien, cette personne a trouvé votre plaquette à l’endroit où elle pratique l’athlétisme, et vous contacte pour le traitement de certaines blessures… À vous de poser les jalons de votre tunnel de vente afin de rendre ce dernier le plus efficace possible.

Créez une identité graphique à votre activité

logo-et-identite-graphique-de-therapeute

L’identité visuelle regroupe l’ensemble des éléments graphiques qui permettront à vos prospects de vous reconnaître au premier coup d’œil. Elle se compose généralement d’un logo et d’une charte graphique avec son ensemble de couleurs, de typographies et de visuels.

Votre identité graphique de physiothérapeute vous permet de rendre tous vos supports de communication uniques : site internet, blog, bannières de réseaux sociaux, mais aussi plaquettes, prospectus, cartes de visite et autres objets liés à votre cabinet. Vous pourriez par exemple faire fabriquer des t-shirts arborant votre logo, à offrir à vos patients préférés !

Améliorez l’expérience client

C’est devenu le mot d’ordre de la majorité des entreprises, et le phénomène touche également l’activité libérale des thérapeutes. Comment rendre votre expérience client (ou plutôt, patient) inoubliable ?

Il suffit d’appliquer le précepte suivant : le parcours de chacun de vos patients à vos côtés doit être le plus facile, fluide et agréable possible. Et ce, de la prise de rendez-vous jusqu’à la dernière séance de massage ! Plus cette expérience sera positive, et plus votre patient aura envie de la partager autour de lui. C’est ainsi qu’on active le bouche-à-oreille !

Construisez votre présence en ligne

Diffusez du contenu de qualité sur internet

De nos jours, les physiothérapeutes sont de plus en plus nombreux à disposer d’un site internet sur lequel diffuser toutes les informations pratiques qui concernent leur cabinet et faciliter la prise de rendez-vous médical en ligne. Malheureusement, tous ne songent pas que leur site web peut aussi devenir un outil de communication redoutable, notamment pour partager leur vocation et leur savoir-faire.

Développer un site vitrine professionnel ou créer un blog sont autant de manières de répondre aux questions de vos visiteurs et de créer du lien avec eux. En effet, ils pourront constater que vous restez proche de leurs problématiques, et souhaitez apporter des solutions éprouvées à leurs maux. Cela vous permet de démontrer votre engagement, votre professionnalisme et votre expertise.

De plus, les contenus mis en ligne contribuent à améliorer votre positionnement dans les moteurs de recherche, et donc votre visibilité.

Améliorez votre visibilité sur les moteurs de recherche

visibilite-moteurs-de-recherche

Le référencement naturel, ou SEO, regroupe toutes les techniques visant à améliorer le positionnement des pages d’un site sur la page de résultats des moteurs de recherche. Adopter une stratégie de référencement pour votre site internet de physiothérapie vous permet donc de vous rendre plus visible auprès de votre patientèle actuelle et future.

Créer des contenus de qualité et “Google friendly” doivent donc entrer dans votre stratégie d’acquisition de contacts. Pour ce faire, l’accompagnement d’un expert en SEO peut s’avérer déterminante.

Assurez votre présence sur les réseaux sociaux

presence sur les reseaux

Mettre au point une stratégie de communication sur les réseaux sociaux peut prendre du temps. De plus, il s’agit d’un travail qui nécessite une grande régularité et de la réactivité. De plus, vos études de physiothérapeute ne vous ont pas vraiment préparé à faire un métier de communicant.

Toutefois, assoir votre présence sur les réseaux sociaux peut vous permettre de toucher une patientèle plus importante et fidèle. En racontant votre pratique et en parlant de vous, vous créez une complicité avec vos patients et toutes les personnes que vous allez pouvoir toucher.

Certains ostéopathes et kinésithérapeutes sont devenus de véritables stars sur les réseaux sociaux, en publiant par exemple de petites vidéos explicatives sur les meilleurs exercices à pratiquer pour éviter le mal de dos ou soulager une douleur cervicale.

N’hésitez pas à laisser s’exprimer votre véritable personnalité sur Facebook ou Instagram. Une pointe d’humour ou un univers original peuvent faire votre notoriété !

Vous avez peur de la page blanche ? Il est également possible de partager des contenus web qualitatifs : articles de blog, illustrations, infographies, tutoriels vidéo. Nul besoin de vous transformer en infopreneur pour augmenter les partages et les likes sur votre profil de physiothérapeute !

Là encore, si le rôle de Community manager ne correspond vraiment pas à vos aspirations, vous pouvez contacter une agence ou un prestataire extérieur pour vous aider à rester actif sur vos comptes sociaux.

10 – Quel réseau professionnel, agrément ou affiliation choisir ?

reseau agrement affiliation therapeuthe

Pourquoi faire partie d’un réseau professionnel ou choisir un agrément lorsqu’on souhaite s’installer en tant que physiothérapeute ? Un réseau professionnel constitue la voie la plus simple pour constituer des partenariats enrichissants.  Ces derniers permettront à votre activité de croître en visibilité et en notoriété.

Choisir vos réseaux professionnels d’affiliation

Il existe de nombreux réseaux de physiothérapeutes auxquels vous pouvez adhérer, au niveau régional, national, européen ou international.

Quelques références :

  • World Physiotherapy, la fédération mondiale de physiothérapie, réunissant à ce jour plus de 660 000 thérapeutes.
  • Europe region World Physiotherapy, la division européenne de la fédération mondiale de physiothérapie.
  • L’association Physiopaed, qui met en réseau les professionnels de la physiothérapie pédiatrique.
  • De nombreux groupes sur les réseaux sociaux peuvent vous permettre d’entrer en contact avec des professionnels, tels que Le réseau des physiothérapeutes romands.
  • Certaines ligues, telles que la ligue suisse contre le rhumatisme, rassemblent des professionnels de santé issus d’horizons divers : médecins, rhumatologues, physiothérapeutes, ergothérapeutes

Comment mettre en place un partenariat bénéfique avec d’autres professionnels ?

Commencez par faire la liste des praticiens “cousins” de votre activité, avec lesquels vous n’êtes pas en concurrence directe. Il peut s’agir de médecins de famille, d’infirmiers libéraux, d’ostéopathes, de pharmaciens, mais aussi de journalistes locaux ou spécialisés dans le paramédical et la santé, ou encore d’associations sportives.

Réfléchissez à une offre profitable aux deux parties. Contactez ensuite ces professionnels et mettez en place votre partenariat. Ce dernier pourra être pérennisé en fonction des retombées de ce premier essai.

11 – Devenez physiothérapeute indépendant grâce à notre accompagnement complet

Vous etes therapeuthe

L’Arbre Blanc propose un programme spécialement dédié aux physiothérapeutes en cours d’installation en libéral, quel que soit le stade de développement de leur projet :

  • Trouvez un local qui vous correspond et aménagez-le avec nos spécialistes de l’installation et de la décoration de cabinets de kinésithérapie.
  • Achetez votre équipement thérapeutique et votre matériel de bureau au meilleur prix.
  • Réalisez toutes les démarches pour monter votre dossier, déclarer votre activité et obtenir le soutien de votre banque.
  • Assurez votre communication digitale par le biais de la création et l’animation d’un site, d’une newsletter et de profils sociaux.
  • Augmentez votre visibilité sur internet avec la publication d’articles de blog sur vous, votre pratique, votre cabinet.
  • Développez votre expertise de soignant avec des formations et ateliers thérapeutiques.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’accompagnement de l’Arbre Blanc ? Rejoignez-nous !

Vous êtes
thérapeute ?

Vous souhaitez
ouvrir ou développer
votre cabinet ?

0
Votre panier
Votre panier est videRetour à la boutique